Préparation...

Voilà cet onglet réclamé !

Vous pourrez y mettre tout ce qui concerne les méthodes alternatives et des conseils concernant la culture, les soins, l'alimentation, etc... en cas de chaos ou pas..... !

Je ne peux pas créer de sous-rubriques, à vous d'être un peu organisés ! ;-)



29 commentaires:

  1. Pour les soins, j'ai décidé de travailler beaucoup sur la prévention et l'hygiène pour éviter ce qui peut l'être...

    Je me spécialise dans les HE (excellent livre : "Ma Bible Des Huiles Essentielles" de Festy ) pour les trucs pas trop graves, beaucoup d'argile en stock, du Nigari (chlorure de magnésium mais deux fois moins cher) pour les radiations éventuelles, de la vitamine C à foison dans le jardin (plantes et baies) et l'article de Pierre Templar sur la fabrication maison de la pénicilline, of course (voir les liens dessous) !

    Pour le reste, j'ai prévu les accessoires nécessaires (kit dentaire et chirurgie), des plantes particulières pour provoquer un état moins réceptif à la douleur quand le whisky sera fini... ;-) Et je recruterai bien un médecin/chirurgien !
    Pour l'alimentaire, je favorise la culture des légumineuses et je stocke les basiques. Pas les moyens de tomber dans les lyophilisés !

    J'ai tenté les tournesols pour les graines riches et qui peuvent servir aussi aux poules (si précieuses !). Ça a été un super investissements rapport à la quantité récoltées ! Beaucoup de baies pour pallier les carences et j'ai des noix que je dispute à des écureuils survivalistes aussi vu la quantité qu'ils me dévorent !!!! lol

    Je mets les fruits en confiture et à l'eau de vie pour la conservation.
    Et je récupère mes propres graines non stériles ! Impératif vu ce qui se passe....
    Pour l'eau, je ne m’inquiète pas trop, il y a un ruisseau et une source, avec le ballon d'eau chaude et une mare....

    Quelques liens intéressants :

    http://preparationquebec.blogspot.fr/2015/03/mythe-5-antibiotiques-et-autonomie.html
    http://survivreauchaos.blogspot.fr/2013/04/une-vraie-nourriture-de-chaos.html
    http://survivreauchaos.blogspot.fr/2016/04/comment-fabriquer-de-la-penicilline.html

    Et quelques livres en pdf :
    http://www.permatheque.fr/2015/07/12/quelques-livres-en-pdf-sur-la-permaculture/

    Je rajoute également un livre sur les soins naturels (plantes, HE, EPP, Nigari, argent colloidal, etc) et un BON livre sur les plantes médicinales et comestibles ainsi qu'un autre sur celles toxiques.

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Ligeia :)

      En ces temps où toutes sortes de grippes apparaissent ... Un site intéressant. Bonne lecture.
      Traitement naturel du rhume et de la grippe par la médecine traditionnelle chinoise :
      http://therapeutesmagazine.com/traitement-naturel-du-rhume-et-de-la-grippe/

      Supprimer
    2. Merci à toi Rania ! :-)

      Supprimer
  2. Heuuu, je ne sais pas trop quoi rajouter là vu que j'ai à peu près les mêmes choses.

    J'ajoute au jardin l'importance de certaines simples telles que la consoude qui pousse comme du chiendent, qui peut se consommer et dont les racines sont hyper cicatrisantes, et du thym quand on peut. Préserver l'ortie également et le plantain sauvage.

    Je confirme pour l'argile, l'argent colloïdal, et j'ajoute l'HE de pépins de pamplemousse dans la trousse à pharmacie.

    J'irai voir Nigari car je ne connais pas (c'est pas la nigelle?)

    RépondreSupprimer
  3. @J.Jones : Non, le Nigari c'est le chlorure de magnésium en fait... ;-) Mais les graines de nigelle sont excellentes aussi ! http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/01/lhuile-de-nigelle-un-remede-pour-tout.html

    Favoriser également argousier, sureau (le bon !), baie de goji, et physalis, tous très riches en vitamines et pas forcément très identifiables pour le quidam qui passera son chemin sans forcement tout ravager...




    RépondreSupprimer
  4. Je connais bien la permaculture et je m'intéresse beaucoup à l'aquaponie depuis un moment sans pour autant mettre en pratique. Mon lieu de vie ne permet pas toutes les cultures non plus. Aussi je vais faire du topinambour cette année pour la première fois car avec peu on produit beaucoup et facilement apparemment ;-)

    Mes gojis ne donnent aucun fruit alors qu'ils ont au moins 5 ans :-/

    Merci pour tous les liens... y a de quoi faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @J.Jones : désolée je t'ai loupée ! :-/ Topinambour et rutabagas j'ai tenté.... mais ce n'est vraiment pas terrible à manger ! lol
      Mieux que rien j'imagine mais les miens ont été décimés par je ne sais pas trop quoi...

      Mes Gojis ont trois ans et j'ai pu goûter une poignée cet hiver ! :-)
      Les avocats sont magnifiques mais ne donnent rien, de même que les kiwis... pas simple ! lol

      Supprimer
  5. Salam, salutations,

    Pour suivre le fil de la discussion qui porte entre autre sur le survivalisme, je me concentre sur comment m'en sortir tout en anticipant et improvisant en sachant que je ne sais pas quelle direction (géographique) je vais prendre.

    En attendant sur le point de vue nutritionnelle je fais de la prévention. Et pas grand chose à rajouter à la liste proposée par Ligeia.

    Bina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bina : Tu favorises le nomadisme ou tu resterais sur place au maximum ?

      Supprimer
    2. Je ne sais pas top.

      En temps de guerre, d'après des récits sur des expériences vécues, il est préférable de rester en mouvement plutôt que de rester au même endroit où l'on est plus exposé aux risques majeurs.

      Pour la pierre, je le confirme. Elle fait partie de ma culture "hygiénique". Un petit plus, elle s'utilise aussi après le rasage de la barbe pour les hommes. Cela évite les poils incarnés, adoucit la peau et elle désinfecte en cas de mini-coupures.

      Pour les femmes qui se rasent pareil. On peut l'utiliser pour l'acné d'ado...etc...etc. Ne jamais oublier de l'humidifier.

      De l'huile de nigelle tous les matin à jeûne pour les défenses immunitaires.

      Du fil de pêche pour les sutures serait le top.....ou la manière "Rambo" comme tu dis (~_^)....

      Bina

      Supprimer
  6. D'autres petites infos oubliées :

    La Pierre d'Alun : désinfecte des coupures (superficielles) et c'est un excellent déo naturel ! La pierre est un peu chère à l'achat mais quand vous verrez le temps qu'elle dure, cela vaut largement le coup. Humidiez toujours avant utilisation.

    Recette solution de réhydratation pour adultes : pour 1l d'eau : 6 càc de miel (ou sucre), 1 càc de sel et le jus d'un citron.

    Pour une petite plaie nécessitant quand même une suture : de la simple super glue3 du commerce.
    ATTENTION : il s'agit de celle à base de cyanoacrylate d'ETHYLE (pas de méthyle comme la super glue classique).
    Si la plaie est trop étendue, mieux vaut des fils quand même....ou une agrafeuse pour les Rambos ! lol

    Les graines à germer sont bien pour le stockage à long terme. Apport de vitamine C contre le scorbut si impossibilité de cultiver...

    Pour des graines assez vieilles, il est conseillé de procéder à une "levée de dormance". La dormance est un processus naturel qui met la graine en sommeil pour éviter qu'elle meurt.
    Pour lever la dormance, il faut alterner les températures :
    - 5 jours au sec dans le noir
    - 3 jours au frigo
    - 3 jours au congélo
    - 5 jours de nouveau au sec dans le noir

    Il est bon aussi de laisser tremper les graines "costaudes" (tétragone par ex.) dans l'eau 24h pour réhydrater et activer la germination.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,


    Oui tout à fait la colle et pour les plus courageux : agrafes. En l'absence d'anesthésiant, les cristaux de menthol (HE menthe poivrée, anesthésie, réduit la douleur).

    Je vais donc profiter de la proximité avec mon livre de soin pour mettre dans la rubrique "méthodes alternatives" les dosages en électrolytes qu'il faut veiller à ne pas dépasser (en + ou en -), après avoir épuré de l'eau éventuellement contaminée (bouillir).
    Et je mettrai le site où personnellement j'achète ces produits.

    J'ai déjà commencé un grand ménage chez moi, en détruisant ce qui ne servira plus et répertoriant dans un grand (ou deux, oui, j'arriverai à tout porter. Lol) tout ce qui pourra être utile (matériel surtout, et divers dosages), escomptant plutôt puiser dans la nature, plutôt que rester dans un coin (même si j'ai plusieurs points de chute, il se peut que certains soient déjà investis quand j'y arriverai).
    Il faut que je pense à récupérer ma pelle pliable en métal de l'armée (oui, je l'avais acheté au temps où je stockais dans un but survivaliste, avant de me dire que tout était fichu. Le passage sur le blog de Rorschach et celui de ligeia, m'a convaincu de ne pas se laisser aller à l'abattement, donc, je répertorie en ce moment, ce que je garde et ce que je jette, donne ou brûle,entrecoupé de périodes d'abattement, sachant que la solitude sera une amie à plein temps, cette fois).

    D'autant, qu'en route, je pourrai être utile, tant que je pourrai marcher, je marcherai vers mon "coin" (l'idéal, mais il se peut qu'il soit déjà investi, serait celui où, il y a 20 ans, je percevais cet "autre chose" à travers l'environnement). Et quand je pourrai plus, sayonara.

    Je préfère marcher, que (contrairement à ce que j'envisageais au départ : rester sur mon terrain, le risque étant de finir par passer mon temps à faire fuir les pillards) rester sur un endroit.

    Ce qui implique d'être capable de savoir quoi manger (il y a encore de la salade de campagne qu'il faut savoir reconnaître et des poireaux sauvages...pour les saisons où il n'y a pas de fruits et je sais reconnaître un amandier amer ou doux) dans la nature (pour le départ : fruits secs et graines, ils durent longtemps avant de s'avarier et permettent de tenir avec une quantité infime).

    Et puis une loi très importante : les animaux peuvent indiquer ce qui se mange ou pas (vous remarquerez que les baies toxiques ou champignons vénéneux sont souvent intacts dans la nature, ce sont malheureusement souvent les bébés animaux indisciplinés qui se font "avoir") surtout les mammifères.


    .../...


    RépondreSupprimer
  8. .../...

    Le plus problématique est l'eau. Car, elle peut très bien être contaminée par une âme malfaisante ou qu'elle soit non potable en raison de la présence de bactéries ou micro algues...

    Deux possibilités, ceux qui possèdent le matériel, l'idéal est la distillation, mais le fait de la faire bouillir est suffisant pour la débarrasser de la plupart des germes.

    L'ennui est qu'elle est du coup débarrassée aussi des précieuses électrolytes (évaluée lors d'une prise de sang sous l'appellation ionogramme).

    Ces substances ne sont pas stockées par l'organisme, elles sont dégradées lors des processus biochimiques (permettant le fonctionnement des muscles ou consommées lors des influx électrochimiques ou éliminées par les reins) :

    Les doses étant en "mole", je mettrai les masses molaires pour chaque iono, en bleu et le volume total en rouge (mais j'ai trouvé un super tableau qui donne les masses). Ainsi que les formules pour passer du Gr au millimole (le mole est une quantité d'atome d'un produit dans un liquide, donc le rapport de cette quantité atomique et celle du liquide donc en volume) et inversement.

    Ionogramme sanguin (pour connaître votre propre situation, soit garder un ancien compte rendu de laboratoire, soit, en faire un, à partir duquel vous vous baserez pour savoir où vous en êtes (voire l'idéal serait d'en faire deux à distance de un mois pour voir comment votre organisme gère l'ion).

    Les apports des jours suivants, dépendront des apports alimentaires (je mettrai la table de ciqual à la fin, qu'il peut être utile, surtout pour ceux qui ont des enfants, d'imprimer et plastifier avec des vieux plastiques protège- documents scotchés).

    Ionogramme sanguin :

    - Sodium 133 à 143 mEq/l 133 à 143 mmol/l Masse molaire : 22,9898 g/mol
    Potassium 3,5 à 5 mEq/l 3,5 à 5 mmol : Masse molaire : 39,0983 g/mol
    Chlore 95 à 105 mEq/l 95 à 105 mmol/l Masse molaire : (voir tableau en lien)
    Bicarbonates 22 à 30 mEq/l 22 à 30 mmol Masse molaire : 61,0168 g/mol

    Protéines totales 65 à 75 g/l


    Bilan phospho-magnesio-calcique :

    Phosphore 25 à 42 mEq/l 0,8 à 1,35 mmol 25 à 45 mg/l

    Magnésium 18 à 24 mg/l 0,75 à 1 mmol plasmatique (disponible dans le sang) : 18 à 22 mg/l

    Calcium 90 à 100 mg/l 2,25 à 2,5 mmol

    Glucose 0,8 à 1 g/l 3,6 à 5,5 mmol/l
    Urée 0,15 à 0,45 g/l 2,5 à 7,5 mmol/l
    Créatinine 4,5 à 12 mg/l 50 à 115 µmol/l
    Acide Urique 20 à 70 mg/l 120 à 420 µmol/l



    Je place le reste en lien, sachant que l'on parle de situation de survie (donc certains examens de vérification ne pourront être pratiqués, à part, avant et servir d'élément de comparaison) :


    http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-transversaux-les-normes-biologiques.html



    Formules pour passer de la masse à la masse volumique (quantité de matière par atome) :

    Je laisse cette formule (mais vais recopier les masses molaires des éléments que j'ai donné plus haut, ce sera plus pratique), car elle est complémentaire de l'autre pour connaître la teneur en Gr d'une matière dans l'eau (plasma) :

    n = m/M
    avec
    n quantité de matière, en mol
    m masse, en g
    M masse molaire, en g/mol


    C = n/V
    avec
    C la concentration, en mol/L
    n la quantité de matière, en mol
    V le volume réactionnel, en L


    .../...

    RépondreSupprimer

  9. .../...

    Voici le lien vers le tableau des différentes masses molaires (j'ai vérifié, c'est ça) :



    http://www.web-sciences.com/index/elements.php


    Voici le lien vers la table de Ciqual (sachant qu'elle traite de la teneur des aliments, et ne mentionne pas la quantité necessaire à l'organisme) :

    https://pro.anses.fr/tableciqual/



    Je vous place en lien des sites où je me procure des matières premières (sachant que tout n'est pas utile et pour ceux qui comme moi, chemineront, il faut prendre en compte le poids du « bardat ») :

    Compagnie du bicarbonate, il y a des chlorures de potassium, magnésium...bicarbonate, du vinaigre blanc, de la soude, du savon noir (sachant que comme le savon de marseille, on ne trouve plus du pur à part de le fabriquer. D'ailleurs je mettrai le lien vers « aroma zone » sur la page de recettes pour confectionner du savon (à partir de soude et de gras).

    http://www.compagnie-bicarbonate.com/



    Lien fixé à la page « saponification à froid » :

    http://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/la-saponification-a-froid

    RépondreSupprimer
  10. Quand je dis : surtout pour ceux qui ont des enfants, car les apports nécessaires varient, alors que pour un adulte, cela reste stable (sauf en cas de grossesse, allaitement, maladie...).

    RépondreSupprimer
  11. Zut les données ne sont pas restées en bleu ni rouge. Masse molaire est la masse d'un atome d'une substance.
    Qui permet de calculer le rapport volumique et le convertir en gr ou milligr.

    Vous reconnaitrez les deux formules qui permettent cette conversion.
    Elles serviront pour d'autres données, le cas échéant.

    En gros les produits de base à avoir absolument en grande quantité (mais inutilisable pour des gens qui ne les connaissent pas) :
    chlorure de potassium,
    de magnésium,
    gros sel de mer,
    bicarbonate de sodium,
    cristaux de soude,
    vinaigre blanc,
    gras (huiles olive (c'est celle qui résiste le mieux au temps (rancit moins vite) beurres de cacao, karité....)


    Cristaux de menthol ou menthe poivrée,

    clous de girofle,

    arbre à thé,


    citron (ou vitamine C acide ascorbique, en très grande quantité)

    Savons (ou à défaut un peu plus de cristaux de soude et de gras).


    Miel ou propolis (ou à défaut cire d'abeille), qui en plus de son pouvoir antibactérien, antifongique, appose un film qui protège.


    De l'alcool (à défaut de la vodka qui est l'alcool le plus pur avec un degré de volatilité le plus élevé possible) pour désinfecter, qui en fait, arrête la prolifération des bactérie, mais ne les tue pas. Seul le fait de faire bouillir tue les germes.

    EN outre, l'alcool + menthol contribue à faire désenfler une entorse (contourne le problème de la glace qui pourrait manquer), une poussée d'arthrose, une inflammation.


    Voilà, je note ce qui me vient (de l'ordre de l'urgence et avec les moyens du bord).


    Sur une plaie fraîche, laver abondamment à l'eau et au savon (c'est à lui seul un puissant antiseptique puisqu'il contient de la soude, mais il faut frotter la plaie, au moins doucement, ce qui peut faire très mal), suffit souvent à la débarrasser de la plupart des germes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta participation et toutes les infos, Lion Blanc ;-)

      Supprimer
  12. Très simple à mettre en pratique.

    "Mieux vaut prévenir que guérir"

    http://eddenya.com/sante-et-sciences/6894-comment-faire-de-l-eau-alcaline-afin-de-combattre-la-fatigue-les-problemes-digestifs-et-le-cancer

    A votre bonne santé ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas, merci Rania ! ;-)

      Supprimer
    2. Je t'en prie ! :) En plus, très facile à élaborer chez soi et à garder en réserve.
      En cas de chaos, plus de pharmacie, plus de médicaments, notamment plus d'antibiotique ... on se tournera inéluctablement vers les remèdes naturels.

      Voici une "recette" bien intéressante :
      http://www.sante-nutrition.org/cest-lantibiotique-naturel-puissant-il-tue-nimporte-quelles-infections-corps/

      Supprimer
    3. Là c'et les ingrédients qui risquent de poser un pb... Les épices dans les conserves fragilisent la préparation et réduisent sa durée de vie. Donc à préparer avant mais je ne sais pas combien de temps il peut être garder...?

      Pour le domaine d'action des antibios, j'ai choisi les HE de cannelle, d'origan et de giroflier mais elles sont à manier avec précautions !!! ;-)

      Supprimer
    4. Je savais pas à propos de cette fragilisation par les épices ... Aucune idée pour la durée.

      Moi aussi, je suis une adepte des huiles essentielles, comme Ravintsara et bien sûr toujours de l'extrait de pépin de pamplemousse très efficace et indétrônable.

      https://www.compagnie-des-sens.fr/huile-essentielle-ravintsara/

      Supprimer
    5. Je fais des conserves et j'avais lu qu'il fallait mieux réduire l'utilisation des épices parce qu'elles diminuaient le délai de conservation ; mais je ne saurai plus dire où je l'avais lu... :-/


      Supprimer
  13. Au sujet des carburants d'opportunités : http://femininsurvie.blogspot.fr/2014/08/les-carburants-dopportunite.html

    RépondreSupprimer
  14. Très utile aussi (mais pas testé !) : le frigo du désert !

    https://decroissons.wordpress.com/2013/08/31/le-frigo-du-desert/

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,

    Merci pour ce Blog et ce billet.
    Je vous indique comment faire des légumes lacto-fermenté : faciles à faire, se conservent des mois, s'utilisent comme aliment et pour améliorer son immunité.
    On peut également consomme l'eau dans laquelle on conserve ces légumes. Elle contient des bactéries lactiques qui vont aider à combattre les mauvais germes qui s'installent.

    Préparation :
    lavez vous bien les mains et les outils de travail (bocaux en verre avec joint, couteau, planche à découper, etc)
    dans un bocal en verre avec fermeture hermétique (avec joint), placer des légumes de votre choix coupé ou pas.
    Remplissez avec de l'eau en laissant que quelques centimètres pour l'air.
    Ajouter du gros sel marin.

    Consommation:
    Un mois plus tard, vous pouvez consommez vos légumes. Vous pouvez le faire en plusieurs fois et sur plusieurs mois. S'il y'a des impuretés à la surfaces de l'eau, il suffit de les enlever. Mais le jus obtenu et les légumes peuvent se conserver des mois et des mois. Garder les légumes sous l'eau, quitte à mettre un morceau de bois ou une petite pierre au-dessus.
    Consommez les crus, ne perdez pas les batéries lactiques qu'elles contiennent par la cuisson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @MH Apprenti : Merci pour cette info :-)
      Il me semble même que le chou conservé ainsi (choucroute) peut préserver du scorbut... Mais à confirmer !

      Supprimer
  16. Bon j'ai pas tout lu
    Mais je suis Hygiéniste iridologue soit un vrai médecin disciple d'hypocrate,
    Si c'est la survie que vous voulez, vous êtes loin du compte sur beaucoup de chose niveau nourriture.

    Y'a plus efficient et pour prevention et cicatrisation aussi.

    Pierre d'alun est un poison majeur et un neurotoxique puissant.

    Pour tout le corps, hygiéne intime, coup de soleil, se brosser les dents, les coupures, les infections etc...
    Huile de coco premiere pression a froid.
    Se conserve et s'utilise facilement.

    Meilleur cicatrisant apres huile de coco, le miel.conservation maximum.

    Faire de la lactofermentation.
    Conservation et richesse mineral, vitaminique, et prebiotique Majeur
    https://www.youtube.com/watch?v=4wQkxKgCNrU

    Contacter moi sur gyatso@hotmail.fr

    Si vous voulez qu'on se donne rdv audio pour que je vous donne un max de conseil, sur ce qui est efficient et sur ce qui ne l'est pas, hésité pas.

    @Ligia, légumineuse tres tres peu, ca flingue les reins et le foie.
    preferer les poix chiche.

    L'ortie et le PLantin son des plantes medicinal et adaptogène majeur.
    Une grosse source de vie juste l'ortie vous pouvez survivre des années avec .
    Du stock de plantes...
    https://regenerescence.com/melanges-de-plantes/

    Se soigner et se nourrir et se regenerer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton comm :-)

      Mais il faut aussi se mettre en tête que la survie ce n'est pas avoir une bonne nutrition...
      Bien entendu que ce "régime" n'est pas à conseillé en temps normal.

      Les légumineuses par exemple, sont faciles à cultiver, à stocker, à transporter...
      Vous avez déjà manger des orties, des pissenlits nature et juste cuits à l'eau ? Pas super... et ça ne remplit pas assez pour fournir de gros efforts.

      Par contre c'est un bon ajout aux féculents. J'ai aussi des pois chiches... :-)

      Huile de coco ? Vous transportez ça comment ? Trop lourd et trop encombrant dans un sac à dos...

      Supprimer